Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 janvier 2015 6 10 /01 /janvier /2015 17:32

Le Provost Marshal General est crée en juillet 1917. Le premier à occuper ce poste est le Major Enoch H. Crowder. Ce service est en charge de la police Militaire au sein de l'A.E.F. En France, on parle de Prévôté, fonction occupée par la Gendarmerie Nationale. En mai 1918, au sein du Provost Marshal est crée le D.C.I. (Division of Criminal Investigation). Cette division fait des recherches et elle enquête sur les crimes et délits commis par les militaires américains de l'A.E.F. Cela concerne les actes de désertion, les vols, escroqueries, trafics et meurtres. Au sein du D.C.I. sont affectés des "detectives" aussi appelés "operators". Ils travaillent en relation avec la Sureté Générale, les Brigades Mobiles et la Gendarmerie Nationale.

Il y a dans les archives de la D.C.I. pour la période 1919, des lettres, rapports et divers documents concernant les crimes et délits commis à Brest. Il doit y avoir le dossier concernant PierreTallerie (voir les précédents articles). Il est fort possible que Seznec ait lui aussi laissé quelques traces.

Une partie des archives est consultable à Washington.

A suivre...

Major Enoch H. Crowder

Major Enoch H. Crowder

Repost 0
Published by affaire-seznec
commenter cet article
7 janvier 2015 3 07 /01 /janvier /2015 19:22
Si j'étais Dieu, j'aurais honte parfois des cons qui croient en moi !
Repost 0
Published by affaire-seznec
commenter cet article
31 décembre 2014 3 31 /12 /décembre /2014 18:27

Seznec est un faussaire mais cela ne fait pas de lui obligatoirement un assassin. C'est exact. Sauf que le faussaire savait très bien que Quemeneur avait disparu à tout jamais. Si le faussaire n'est pas l'assassin, il est dans le meilleur des cas, le complice. Le doute a bien bénéficié à Seznec puisque la prémiditation n'a pas été retenue par le jury de la Cour d'Assises de Quimper en 1924.

 

 

Le doute mais quel doute ?
Repost 0
Published by affaire-seznec
commenter cet article
30 décembre 2014 2 30 /12 /décembre /2014 21:08
La Ferrière-Bochard, les puits de mine et Seznec

Article de la presse locale en date du 10 juillet 2007. Le maire de la Ferrière-Bochard (Orne) vient constater l'affaissement de la chaussée de la RD 350 au lieu-dit "La Chauvelière". Un certain nombre d'éléments laissent à penser que Guillaume Seznec aurait pu se débarrasser du corps de Quemeneur dans un puit de mine à La Ferrière-Bochard, sur le chemin du retour, juste avant d'arriver à Pré-en-Païl (voir page 98 à 107) de notre ouvrage.

Repost 0
Published by affaire-seznec
commenter cet article
22 décembre 2014 1 22 /12 /décembre /2014 08:29

Denis Langlois, avocat de la famille Seznec de 1976 à 1990 et aussi l'auteur d'un des ouvrages de référence sur l'affaire : "L'Affaire Seznec" éditions Plon vient de créer un nouveau site  :

 

http://www.pour-en-finir-avec-l-affaire-seznec.fr

 

Nous attendons avec une certaine impatience pour ne pas dire fébrilité la sortie de son nouvel ouvrage : "Pour en finir avec l'affaire Seznec". Sortie prévue le 12 février 2015.

 

pourenfinir.jpg

 

Repost 0
Published by affaire-seznec
commenter cet article
21 décembre 2014 7 21 /12 /décembre /2014 11:13

Nous avons commencé nos travaux sur l'affaire Seznec après la décision de rejet de la Chambre Criminelle de la cour de Cassation du 14 décembre 2006. La décision était motivée et très argumentée. Par contre, elle laissait planer un doute sur le trafic de Cadillac :

 

"Attendu que, faute de démontrer la participation des protagonistes à un commerce clandestin et illégal, l'argumentation proposée, réduite à une critique du contenu du dossier d'information, est dépourvue de pertinence ; qu'au demeurant, les investigations accomplies par la commission de révision saisie en dernier lieu n'ont pas permis de trouver trace, dans les fonds d'archives ministérielles, d'un quelconque document relatif à un trafic d'automobiles étrangères, à l'époque précisément considérée ; qu'en revanche, il s'est effectué, au grand jour, notamment au Champ-de-Mars, jusqu'à la fermeture de ce "camp", le 23 février 1922, un commerce de véhicules et de pièces détachées d'automobiles, en provenance des stocks de l'armée américaine ;"

 

Le trafic de Cadillac était le fondement de toute la défense de Denis Le Her-Seznec et de ses 2 avocats. Il avait été évoqué par Guillaume Seznec. Selon le petit-fils, après la première guerre mondiale, il y avait eu un vaste trafic de Cadillac vers la Russie Soviétique. Ce trafic impliquait les plus hautes autorités de l'Etat. L'inspecteur-stagiaire de la Sureté Générale, Bonny, qui sera fusillé en 1944 pour trahison car ayant mis ses compétences au service de la Gestapo Française, aurait falsifié des pieces de la procédure. Il aurait fabriqué des preuves contre Guillaume Seznec pour protéger des personnalités.

 

Fin 2006, l'affaire Seznec était à la une de tous les journaux.  Al Baker disposait d'un fond d'archives sur cette affaire. Nous avons décidé de nous atteler à la tache. Faire des recherches sur le passé est à la base de nos métiers de brocanteur et d'antiquaire. La question était : "Y-a t'il eu un trafic de Cadillac vers la Russie Soviétique en 1923" ?

 

Cette question en appelait 3 autres :

 

- un trafic de Cadillac était-il possible en 1923 ?

- les Russes avait-ils besoin de Cadillac ?

- quelles étaient les relations commerciales avec la Russie Soviétique après la 1ere guerre ?

 

Pour répondre à ces questions nous avons étudié une documentation importante :

 

- les archives Cadillac, les registres, les manuels techniques d'époque et notamment un ouvrage publié en 1919 : "Cadillac Participation In the War".

- les journaux d'époque français et américains

-.les rapports de la commission Américaine en charge de la liquidation des stocks

- British and American commercial relations with Soviet Russia 1919-1924, Christine A. White University of North Carolina

- The big Show in Bololand, Bertrand Patenaude, Stanford Univeristy Press

- et bien entendu de nombreux autres ouvrages ainsi que nos archives personnelles

 

Nous avons rencontré de nombreux experts. Nous avons contacté des collectionneurs d'automobiles anciennes en France, en Russie et aux Etats-Unis.

 

A l'issue de nos travaux, nous avons démontré et prouvé qu'il n'y a jamais eu de trafic de Cadillac vers la Russie Soviétique en 1923. Accessoirement, nous nous sommes aperçus qu'un document important avait été falsifié et transmis à la cour de révision. Tous les détails sont dans notre ouvrage. Sans trafic de Cadillac, que reste t-il de toute cette affaire ? Un petit fait divers comme les journaux de l'époque s'en délectaient. En tout cas, pas de quoi en faire le symbole de l'erreur judiciaire.

 

Aujourd'hui, la publication d'un ouvrage relève de la mission de service public vers la vérité. Les droits d'auteur ne couvrent même pas les frais de documentation. Dernièrement, nous avons eu la désagréable surprise de découvrir sur l'internet des blogueurs glossateurs* et envieux, qui non seulement dénigrent notre ouvrage, ce qui est parfaitement leur droit, mais en plus, ils reprennent à leur compte nos travaux et ils s'en attribuent fièrement le mérite. De plus, ils n'hésitent pas à récupérer sans autorisation, ni demande préalable, des photos sous copyright selon le principe du cyber-écornifleur : "Tout ce qui est à toi est à moi et tout ce qu'on trouve sur internet est aussi à moi".

 

* mot a prendre dans le sens de celui qui copie et reformule souvent sans comprendre les propos des autres

 

Al Baker

Bertrand Vilain

 

cad-copie-1.jpg

Registre des ventes de Cadillac type 57 © Baker/Vilain

Repost 0
Published by affaire-seznec
commenter cet article
20 décembre 2014 6 20 /12 /décembre /2014 18:39

Denis Le Her-Seznec livre un combat en demandant une nouvelle fois la révision du procès qui a condamné son grand-père au bagne pour le meurtre de Pierre Quemeneur. Mais n'est-ce pas là, le dernier combat ? le combat de trop ?

 

Denis Le Her-Seznec disposait d'un capital sympathie dans une partie de l'opinion. Ce capital a fondu pour plusieurs raisons :

 

- l'engagement politique au Front National indispose une partie de ses plus fervents supporters issue de mouvements plutôt marqués à gauche.

- les médias classiques sont devenus plutot indifférents à l'affaire Seznec. A moins d'un cataclysme, l'affaire n'intéresse plus trop le grand-public

- Denis Le Her-Seznec est totalement absent de l'internet. Aujourd'hui, on mobilise sur Facebook, dans les blogs et les forums, pas chez Pradel.

 

Au plan judiciaire, la situation est infiniment plus délicate qu'en 2006 :

 

- le trafic de Cadillac vers la Russie Soviétique n'était qu'une fable. Nous l'avons démontré dès 2008 et dans notre ouvrage "l'affaire Seznec : Nouvelles révélations" parue en 2011 aux éditions Coetquen. Un trafic de Cadillac était impossible pour la simple et bonne raison qu'il n'y avait pas assez de Cadillac. La Russie n'avait pas besoin de ces véhicules en 1923. Tous les détails sont dans le livre.

 

- En 2006, Denis Le Her-Seznec a transmis à la cour de révision un document falsifié pour faire croire que des Cadillac issues des stocks américains avaient été expédiées en Russie. C'est la fameuse photo Dzerjinski. Là encore, nous avons démontré le bidonnage dans notre ouvrage. Inutile de dire que la cour de révision risque de ne pas être dans les mêmes bonnes dispositions qu'en 2006.

 

- Denis Langlois, ancien avocat bénévole de la famille Seznec va publier un livre en février 2015 : "Pour en finir avec l'affaire Seznec" aux éditions de la Différence. Cet ouvrage arrive au mauvais moment et il risque de faire mal. En effet, il semble que la famille Seznec détienne le secret de toute l'affaire. C'est la révélation de ce secret que Denis Langlois s'apprète à divulguer.

 

Jean-Marie Le Pen était un trublion qui n'avait jamais eu l'intention d'arriver au pouvoir. Denis Le Her-Seznec est un trublion qui n'a jamais eu l'intention d'obtenir la révision du procès.   


 

GSblanchisserie15sept17--1-a.jpg

L'obligation de vous poursuivre : Extrait original d'un courrier de menaces signé Guillaume Seznec daté de 1917 © Baker/Vilain

 


Repost 0
Published by affaire-seznec
commenter cet article
19 décembre 2014 5 19 /12 /décembre /2014 17:00

Nous avons écouté l'émission dans le poste de radio Luxembourg. Nous avons appris que Maître Bredin était malade. Dès qu'il sera rétabli vers le 21 janvier, il déposera au nom de Denis Le Her-Seznec une nouvelle demande de révision. Selon, le petit-fils, la nouvelle demande sera basée sur le fait que Guillaume Seznec a été victime d'un complot pour camoufler un trafic de 100 Cadillac vers la Russie. Le salaud de Bonny qui a été fusillé a fabriqué des fausses preuves. Mme Heranval qui avait 17 ans n'a jamais été sénile. Il faisait - 4° à Houdan la nuit du 25 mai. Enfin, l'affaire seznec, c'est compliqué.

Yves Boisset a révélé un secret. Une femme très agée vivant dans la forêt, lui a révélé que Quemeneur avait disparu dans le four de la briqueterie de Houdan. Le pauvre vieux (Pierre Quemeneur bien sur, pas Yves Boisset), quand il ne disparait pas dans un puit de mine avec ou sans la tête, il finit au fond d'une locomobile ou d'un four.

 

SAM_3112a.jpg

Poste de TSF pour écouter les dernières nouvelles de l'affaire Seznec sur Radio Luxembourg photo ©

Repost 0
Published by affaire-seznec
commenter cet article
18 décembre 2014 4 18 /12 /décembre /2014 16:08

Vendredi 19 décembre 2014, Jacques Pradel va inviter Denis Le Her-Seznec dans son émission "L'heure du crime". Voici ce qu'ils vont dire : "Guillaume Seznec est victime d'un complot organisé par Bonny pour cacher un vaste trafic de cadillac vers la Russie. Ce trafic a impliqué les plus hautes autorités de l'Etat. Ceux qui mettent en cause cette version officielle font partie du complot et ils cherchent à nuire à Denis Le Her-Seznec et à son combat courageux militant."

Denis Le Her-Seznec va aussi probablement confirmer son enième recours en révision pour 2015 comme il l'avait annoncé il y a quelques semaines.

 

 

Image (333)a


Procès Seznec 30 octobre 1924 : Déposition aux Assises et notes © Baker/Vilain

Repost 0
Published by affaire-seznec
commenter cet article
17 décembre 2014 3 17 /12 /décembre /2014 19:24

Pierre Quemeneur s'est probablement porté acquéreur de la vaste demeure Kerabri pendant l'été 1919. Une annonce est parue dans la Dépêche :"A louer début Juin maison meublée avec grand jardin, serre et remise, 4 chambres, de maitre, mansardes, salon, salle à manger, cuisine, office et bureau au rdc. Mme Deschard Kerabri Landerneau."

Le manoir de kerabri est mis en vente en février 1910 par le notaire de Landerneau Danguy des deserts. Il est probablement acheté par Henri-Joseph Glaizot qui y décède le 2 décembre 1915. Ensuite, la maison est mise en location en juillet 1917 par les héritiers, M et Mme de L'Hopital en juillet 1917. 

Suite au décès de Pierre Quemeneur, la maison est à nouveau vendue en juillet 1925 par transaction amiable chez l'étude de maitre Léon, notaire à Landerneau. Une vente par adjudication était prévue le 18 juillet 1925 mais elle a été annulée au dernier moment. L'acheteur n'est autre que Louis Quemeneur le frère de Pierre.

 

003ia.jpg

Kerabri à Landerneau dans les années 2000 © Editions Coetquen

Repost 0
Published by affaire-seznec
commenter cet article

Présentation

  • : Baker Vilain L'affaire Seznec
  • : Blog Officiel d'Albert Baker et bertrand Vilain concernant l'Affaire Seznec : nouvelles révélations éditions Coetquën 2011
  • Contact

Recherche

Liens