Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 janvier 2015 4 29 /01 /janvier /2015 21:08

En faisant du rangement, je viens de tomber sur le dossier Vacquié. Il était mélangé avec des papiers datant du XVIIIe concernant un officier de la Marine Royale sous Louis XV en poste à Brest. C'est le seul point commun entre les deux hommes. L'un a servi le Roy et la France jusqu'à la mort. L'autre a servi sa pomme de pirate aigrefin. Toujours est-il que voici une photo avec sa trombine. Tiens, on va aussi ajouter sa signature. Une signature légèrement montante est preuve d'ambition mais en ce qui concerne notre escroc, elle est quasi verticale.

Jean Maximin Gaston Vacquié
Jean Maximin Gaston Vacquié
Repost 0
Published by affaire-seznec
commenter cet article
28 janvier 2015 3 28 /01 /janvier /2015 18:51

La dernière apparition de Denis Le Her-Seznec était sur RTL dans l'émission de son ami Pradel. Il a annoncé qu'il allait déposer la 15eme demande en révision. A part quelques blogs ayant une diffusion ultra confidentielle, l'information n'a pas été reprise. L'indifférence est totale et générale. Au moins, on ne peut pas reprocher à Pradel de ne pas être fidèle en amitié.

Denis Le Her-Seznec est vaguement présent sur facebook. En tout cas, il a 122 amis qui lui souhaitent un bon anniversaire. C'est passionnant. Son dernier poste remonte à vers 2010, il se plaignait qu'au salon du livre de Vannes, une personne avait mis en doute sa thèse sur l'innocence. Cela l'avait totalement destabilisé qu'il n'avait su quoi répondre. Il considérait être tombé dans un traquenard.

Repost 0
Published by affaire-seznec
commenter cet article
27 janvier 2015 2 27 /01 /janvier /2015 19:06

Nous avons tous eu à faire, un jour ou l'autre, au pédant prétentieux chinoiseur. On le reconnait car il doute de tout même du fait le mieux établi. Il ergote à l'infini sur des détails sans importance, laisse supposer qu'il saurait des choses mais chut...il ne dira rien au vulgum pecus. Enfin, il trouve des connexions entre les évènements qui relèvent plus de l'astrologie que d'autre chose.

Nous avons retrouvé un courrier de Denis Langlois adressé à un de ces ratiocineurs. Ce dernier reprochait à notre avocat de ne pas avoir connu personnellement Guillaume Seznec et donc de ne pas savoir de quoi il parle dans son livre. Je vous laisse lire la réponse qui est assez surprenante car nous apprenons que Guillaume Seznec aurait écrit ses mémoires. Ces dernières n'auraient jamais été publiées à ce jour puisque Denis Langlois distingue bien mémoires et articles de presse.

Les mémoires de Guillaume Seznec
Repost 0
Published by affaire-seznec
commenter cet article
25 janvier 2015 7 25 /01 /janvier /2015 12:07

La sortie du livre de Denis Langlois en 1988 n'avait pas été sans provoquer des frictions à Morlaix. N'oublions pas que Seznec avait toujours une mauvaise réputation qui s'était transmise à la seconde puis la troisième génération.

Voici, l'extrait d'un courrier en date du 6 décembre 1988. Denis Langlois répond à un confrère Breton...Je n'en dis pas plus sur l'objet de la dispute car il est possible que Denis Langlois en fasse référence dans son nouvel ouvrage. Ce témoignage est intéressant car il montre de très fortes crispations autour de l'affaire Seznec et il nous apprend que les hommes de loi, tout comme le simple quidam, utilisent parfois la gifle pour régler leurs comptes. Il est vrai que Denis Langlois dans son combat pour défendre Seznec avait écrit des choses me semble t-il un peu limite. Comme il le dit lui-même, il avait été, dans son ouvrage, aussi loin que possible.

Les documents proviennent de nos archives personnelles. Il n'y a aucune intention de causer du tort à qui que ce soit.

Quand ils parlent de l'affaire Seznec, les hommes de loi se giflent-ils entre-eux ?
Repost 0
Published by affaire-seznec
commenter cet article
24 janvier 2015 6 24 /01 /janvier /2015 22:13

Denis Le Her Seznec avait annoncé le 19 décembre 2014 au micro de Jacques pradel sur RTL qu'il allait déposer une nouvelle demande de révision, la 15eme semble t'il. Son avocat, Denis Bredin, remettrait ses conclusions pour le 21 janvier 2015. A ce jour, nous nous étonnons de ne trouver nulle part confirmation du dépot de la nouvelle demande. A moins que le petit-fils ait oublié de convoquer les médias, il semble que la demande soit reportée jusqu'à nouvel ordre. Nous pouvons imaginer que ce retard masque difficilement l'embarras dans lequel se trouvent Denis Bredin et son client. Il ne fait aucun doute qu'un grippe opportuniste oblige à un ajournement après le 12 février.

Repost 0
Published by affaire-seznec
commenter cet article
23 janvier 2015 5 23 /01 /janvier /2015 21:16

Voici un courrier, en date du 3 décembre 1988, du directeur du Télégramme de Brest, J.P. Coudurier. Il s'adresse à un homme de loi ayant son cabinet à Morlaix. Le directeur du Télégramme indique :"Il est bien évident que nous tiendrons compte des faits que vous avancez pour éviter à l'avenir de faire de la publicité en faveur de l'ouvrage de M. Langlois."

Courrier du Directeur du Télégramme de Brest J.P. Coudurier en date du 3 décembre 1988 © Baker/Vilain

Courrier du Directeur du Télégramme de Brest J.P. Coudurier en date du 3 décembre 1988 © Baker/Vilain

Repost 0
Published by affaire-seznec
commenter cet article
21 janvier 2015 3 21 /01 /janvier /2015 22:20

Dès 1923, l'opinion était favorable à la culpabilité de Seznec.Puis, un mouvement de bascule s'est opéré vers l'innocence. Ce mouvement a atteint son paroxysme au début des années 2000. Il est devenu totalement médiatico-irrationnel, quasi-mystique. Il ne s'agissait plus de confronter des arguments mais de choisir binairement : pour ou contre Seznec. D'un coté, le combat courageux pour l'innocence d'un noble vieillard, de l'autre, la peste noire.

Le problème est que les faits sont têtus. On peut les déformer, les arranger voire les cacher sous le tapis, ils reviennent toujours. Ils sont là, indifférents aux battages médiatiques.

En 2005, Bernez Rouz, journaliste à FR3, a publié un ouvrage, "L'affaire Quemeneur-Seznec" aux éditions Apogée. Ce dernier faisait suite à un reportage réalisé pour FR3 Bretagne. Lors d'un passage par les Monts d'Arrée, il nous avait offert le CD, introuvable dans le commerce. Bernez ne prend jamais partie d'un coté ou de l'autre. Il présente les faits ainsi que toutes les hypothèses pour expliquer la disparition de Quemeneur. Il avait poussé la conscience à mettre toutes ces hypothèses, même les plus loufoques, sur un pied d'égalité.

En 2006, un ouvrage "L'énigme Seznec" aux éditions La Lauze, écrit par Guy Penaud, commissaire de Police, s'en allait carrément flirter avec la culpabilité de Seznec.

Et puis, toujours en 2006, il y a eu l'arrêt de la cour de cassation. Cet arrêt extrêmement détaillé et documenté a remis les pendules à l'heure.

A partir de 2008, Al Baker et Bertrand Vilain ont apporté modestement leur pierre à l'édifice en démontant la fable du trafic de Cadillac et d'autres petites choses dans leur ouvrage "L'affaire Seznec : nouvelles révélations" aux éditions Coetquen. Seznec en fabriquant des faux savait que Quemeneur ne reviendrait jamais. Si Seznec, n'a pas tué Quemeneur, il est au mieux complice selon nous.

Il faudrait aussi citer, Marthe Le Clech, historienne à Morlaix que nous rencontrons régulièrement dans les salles de vente, Frédéric Valandré, auteur de "Justice : Mise en examen" aux éditions Underbahn.

Parallèlement, les années 2000 ont vu l'explosion de l'internet. De nombreux sites, qu'il n'est pas possible de citer, ont vu le jour avec des débats enflammés par des internautes souvent éclairés comme l'anagramme "yargumo" mais aussi, plus pathétique, des règlements de comptes de cour de récré, des injures, du bloging sezneco-psychanalytiques...

Mais la vérité est comme une source, elle finit toujours par se frayer un passage et ressortir quelque part, souvent, là où on ne l'attend pas. Jusqu'à une période récente, personne n'imaginait que Denis Langlois allait repartir au combat. Il avait été avocat bénévole de la famille Seznec puis écarté par Denis Le Her-Seznec. En 1988, il avait publié un ouvrage "l'affaire Seznec" aux éditions Plon, ouvrage de référence essayant de distiller le doute plutôt que d'essayer à tout prix de prouver l'innocence. D'ailleurs, comment prouver son innocence ? Cet ouvrage avait toutefois des limites. Comment tout dire quand on est un avocat luttant pour une cause ?

En 2011, nous avions contacté Denis Langlois. Nous pensions qu'il s'était définitivement retiré de cette affaire. Bien qu'il soit passé à d'autres choses, il nous avait indiqué être toujours aussi passionné. Il a, par la suite, mis en ligne une partie de ses archives personnelles sur son site.

Denis Langlois, avocat avec un passé d'extrême gauche, va t'il réussir à réconcilier tous les points de vue notamment ceux de Denis Le Her Seznec, qui lui est passé à l'extrême droite ? va t 'il réussir à fondre les partisans de l'innocence et de la culpabilité, les pros, les antis et tous les autres dans le grand rassemblement du doute, de la vérité et finalement de la Justice ?

AR en date du 3 janvier 1989 adressé à et signé Denis Langlois, avocat, 28 rue louis Morard 75014 Paris

AR en date du 3 janvier 1989 adressé à et signé Denis Langlois, avocat, 28 rue louis Morard 75014 Paris

Repost 0
Published by affaire-seznec
commenter cet article
20 janvier 2015 2 20 /01 /janvier /2015 21:30

Denis Langlois, ancien avocat de la famille Seznec, fait l'honneur de venir présenter aux Finistériens son nouveau livre :"Pour en finir avec l'affaire Seznec" aux éditions de la Différence. Cette mystérieuse affaire a commencé dans le Finistère le 24 mai 1923. Elle va se terminer dans le Finistère le 12 février 2015. C'est, en tout cas, ce que laisse présager le titre du livre. Il ne s'agit pas uniquement de promesses en l'air et Denis Langlois n'est pas venu les mains vides. Il a apporté toute la boite de "biscuits".

Une conférence-débat sera organisée le jeudi 12 février 2015 à 20:30 aux Halles de Quimper avec la participation de Bernez Rouz. Nous serons présents pour participer à ce débat historique.

Quimper 12 Février 2015 Conférence-débat avec Denis Langlois
Repost 0
Published by affaire-seznec
commenter cet article
18 janvier 2015 7 18 /01 /janvier /2015 18:29

On nous reproche de mettre un copyright parfois sur les documents que nous publions. L'argumentation est qu'il serait ridicule de disposer d'un droit d'auteur sur le scan de documents tombés dans le domaine public.

Pour répondre, il faut distinguer plusieurs cas de figure :

- j'écris un livre, je dispose des droits d'auteur sur le contenu de ce livre.

- je prends des photos pour illustrer mon ouvrage, je dispose aussi des droits sur mes photos

- si je publie des documents ou photos en provenance d'archives publiques, cette publication est autorisée avec certaines restrictions.

Maintenant, que se passe t'il dans le cas d'archives privées jamais publiées ? si je suis le propriétaire du document original, que je le scanne et que je le publie, je dispose d'un copyright sur ce document.

A partir du moment ou je souhaite reproduire un document sous copyright, j'en fais la demande à son propriétaire qui généralement donne son accord. Mais si une personne reproduit nos textes ou nos photos sans permission tout en nous dénigrant systématiquement, il y a en effet peu de chance pour que nous donnions notre accord. Nous ne faisons pas commerce de nos documents originaux et exclusifs sur l'affaire Seznec mais nous en disposons comme bon nous semble.

Enfin, pour terminer, suite à la publication d'une photo de la façade de la Banque Privée Coloniale au 150 avenue du Maine à Paris, un blogeur a laissé entendre que cette photo était "un faux à usage public, ce qui est gravement punie par la loi". On se demande ce que cet internaute, virtuose du droit pénal attend pour faire appliquer le droit ? Heureusement que notre internaute n'était pas membre du jury en 1924 car Guillaume Seznec n'aurait pas échappé à la décapitation.

Repost 0
Published by affaire-seznec
commenter cet article
17 janvier 2015 6 17 /01 /janvier /2015 14:15

Dans notre ouvrage, nous avions démontré qu'il n'y a jamais eu de trafic de Cadillac vers la Russie Soviétique. Une des raisons est qu'il n'y avait pas assez de Cadillac disponibles. Nous avons expliqué les raisons. Tous ces véhicules n'ont pas été achetées par le gouvernement français. L'armée américaine en a conservé un certain nombre d'exemplaires notamment pour l'AFG (American Force in Germany). Elle a occupé la région de Coblenz de 1918 à 1923. En 1920, l'AFG dispose de 152 "Passenger cars" dont 103 sont en état de fonctionnement. Du fait de la réduction importante des effectifs, en 1921, l'AFG ne dispose plus que de 99 "Passenger cars" dont 72 sont en état de fonctionnement. A l'automne 1921, 79 cadillac touring cars et Limousines sont réexpédiées aux Etats-Unis.

Les Cadillac sont utilisées par l'A.E.F. jusqu'à son retour aux Etats-Unis vers la fin 1919. On trouve aussi dans les dossiers du D.C.I. (Division of Criminal Investigation), l'utilisation de ces véhicules très appréciés pour leur rapidité. Jusqu'en 1923, les Cadillac sont utilisées par le service en charge de l'inventaire des sépultures (Graves Registration Service), les attachés militaires, les ambassades et missions diplomatiques US ainsi que l'aide humanitaire (relief).

Les Cadillac utilisées par l'Armée US 1918-1923
Repost 0
Published by affaire-seznec
commenter cet article

Présentation

  • : Baker Vilain L'affaire Seznec
  • : Blog Officiel d'Albert Baker et bertrand Vilain concernant l'Affaire Seznec : nouvelles révélations éditions Coetquën 2011
  • Contact

Recherche

Liens