Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 février 2015 1 16 /02 /février /2015 09:41

La thèse que nous avons publiée dans notre ouvrage consistait à démontrer qu'il n'y avait jamais eu de trafic de Cadillac des stocks américains vers la Russie Soviétique. Donc ce trafic était une arnaque probablement organisée par un ou des escrocs américains. La disparition de Quemeneur pouvait être liée à cette escroquerie. Si Seznec n'avait pas tué, il était au mieux complice. En réalisant les faux, il savait que Quemeneur avait disparu à tout jamais. Nous pensons qu'il s'est débarrassé du corps dans les mines de la Ferrière-Bochard. Pierre Tallerie, soldat "private" à l'AEF était en 1919-1920 à Brest et il avait participé à plusieurs vols de Cadillac. Nous pensons qu'il était en relation avec Seznec.

Nos prochaines investigations consistent à consulter les archives nationales américaines à Washington notamment les archives du D.C.I. (Division of Criminal Investigation). Al Baker et moi-même avons des activités professionnelles et personnelles qui nous occupent. La date de ces recherches n'étaient pas planifiées à ce jour.

Inutile de dire que le livre de Denis Langlois nous a troublé. En connaissant ce témoignage, si nous étions juré à Quimper en 1923, aurions-nous un doute suffisant pour acquitter Seznec des charges de meurtre ? Le problème est que lors du procès, Petit-Guillaume aurait été interrogé à la barre. Toutefois, le témoignage relaté par Denis Langlois présente des faiblesses.

- Il s'agit d'un témoignage tardif et de seconde main d'un enfant à l'époque. Ce témoignage a été produit dans un cadre privé et il n'avait pas vocation à être diffusé publiquement. Petit-Guillaume ne s'est jamais rendu chez Denis Langlois pour l'informer directement. De plus, les bandes magnétiques ont semble t'il disparu. Sans autres éléments probants, la justice risque de l'écarter au motif qu'il n'est pas vérifiable. Nous avons quand même trouvé un élément qui confirme qu'il y avait bien une garniture de cheminée dans la salle à manger. Ce n'est pas grand-chose mais c'est un début.

- Quemeneur est vu le vendredi 25 mai 1923 à Houdan vers 22:15. Dans le témoignage, il réapparait un dimanche peut-être le 27 mai 1923 vers 11:00 dans la salle à manger de la maison Seznec à Morlaix. Comment ? Pourquoi ? il n'y a aucune trace prouvée de son passage. Où a t-il mangé, dormi ? s'est-il lavé ? qui a t-il rencontré ? qu'en est-il de l'objet du voyage ?

- Si Quemeneur est enterré à Traon-Ar-Velin, il va bien falloir faire des fouilles. On peut imaginer que les propriétaires des lieux vont être spécialement enthousiastes.

Après réflexion, nous pensons qu'il est nécessaire de transmettre un dossier beaucoup plus étayé à la justice. Nous proposons la création d'un groupe de travail. Ce groupe pourra être constitué de toutes les bonnes volontés. Il pourra être présidé par un sage, pourquoi pas Denis Langlois ? assisté d'un Directeur de Recherche, pourquoi pas Bernez Rouz ?

Nous pensons que Denis Le Her-Seznec doit se retirer et se faire oublier. Il a été beaucoup trop loin dans les mensonges pour garder la moindre crédibilité. Il est même devenu le boulet de l'affaire. Il ne comprend pas que cette affaire ne lui appartient pas. La recherche de la justice et de la vérité est notre fierté de citoyen. Il s'agit de nos valeurs communes d'hommes libres.

Dossier d'un témoin au procès Seznec © Baker/Vilain

Dossier d'un témoin au procès Seznec © Baker/Vilain

Partager cet article

Repost 0
Published by affaire-seznec
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Baker Vilain L'affaire Seznec
  • : Blog Officiel d'Albert Baker et bertrand Vilain concernant l'Affaire Seznec : nouvelles révélations éditions Coetquën 2011
  • Contact

Recherche

Liens