Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 novembre 2016 2 01 /11 /novembre /2016 09:00

Denis le Her-Seznec envisage de déposer une nouvelle demande de révision, cela fera donc bien la 16 eme. La 15 eme déposée en 2015 n'a pas été médiatisée volontairement. Denis Langlois pourra donner toutes les explications s'il le souhaite.

Au mois de juin dernier, les archives et photos de l'affaire Seznec appartenant à l'ex juge Hervé ont été mises aux enchères à Saint-Brieuc. Le mystérieux acheteur sur internet n'était autre que Denis Le Her-Seznec. Aujourd'hui, Il espère déposer une nouvelle demande en utilisant ces archives. Il doit consulter 7 avocats avant de prendre une décision. L'ex juge Hervé était atteint de troubles mentaux. Sa raison était altérée. Ses investigations mélangeaient des faits très incertains avec le produit de son imagination. Depuis le dernier arrêt de la cour de Cassation, il y a eu des travaux et des témoignages nouveaux qu'il n'est pas possible d'occulter lors du dépôt d'une demande de révision. Donc, la nouvelle et probablement la dernière a de grandes chances de terminer comme les 15 premières.

Pour avancer plus sérieusement, il va falloir un jour ou l'autre faire des fouilles du coté de Traon-Ar-Milin. Actuellement, la situation est bloquée. L'ancienne maison Seznec est en indivision. Trouver un accord avec les héritiers semble compliqué.

 

Published by affaire-seznec
commenter cet article
18 juin 2016 6 18 /06 /juin /2016 14:06

Les archives, documents, cahiers et photos concernant l'affaire Seznec ayant appartenu au juge Hervé ont été mises aux enchères ce jour par la salle des ventes de Saint Brieuc. L'estimation était de 200-300 €. Les enchères se sont envolées pour terminer à 1100 € sans les frais. Le mystérieux acheteur a enchéri sur le live internet.

Lot n°1 : AFFAIRE SEZNEC-QUEMENEUR. Dossier contenant plus de 100 clichés réunis par le juge Hervé de Saint-Agathon essentiellement après le retour de Seznec en 1947. Nombreux clichés en plusieurs exemplaires. Certains sont des reproductions de l'époque du procès. Citons parmi ces clichés deux portraits de l'inspecteur Bony en 1934 et deux photos de son indicateur Hainault dit "Jo la terreur" (connu depuis l'affaire Stavisky, il fut un des témoins du Havre). De nombreux clichés reproduisent Louis QUEMENEUR, frère du sénateur, dans sa maison de retraite de Saint-Thégonnec ou en conversation avec Seznec. Photos. de la propriété de "Traou-Nez" en Plourivo. Deux lettres adressées à Raymond Hubert qui soutenait le juge Hervé dans sa recherche de la vérité. Une lettre de l'abbé Trochu du 10 septembre 1947. L.A.S. du juge Hervé évoquant une rencontre avec le notaire Pouliquen à Quimper en 1940. 2 états d'une lettre de Seznec au ministre de la justice (1948) aidé en cela par Hervé et Hubert. Beau cliché de Seznec avec ses petits enfants sur fond de calvaire breton. Réunion de documents dont certains peu connus pour ce procès à la révision si souvent reportée. Deux cahiers concernent des recherches du juge Hervé sur l'affaire Seznec en 1947-1950, articles destinées à Madame Claude Sylvane. Entretiens et correspondance avec madame Bosser, démêlés avec le juge Saltana de Brest. Un troisième cahier manuscrit contient une partie de ses travaux dans la rédaction de "Debout magistrats de France" affaire antérieure à l'affaire Seznec.

Published by affaire-seznec
commenter cet article
6 janvier 2016 3 06 /01 /janvier /2016 19:22

Actuellement est diffusé sur la chaine Planète Plus, un documentaire sur l'affaire Seznec dans le cadre de la série "Des crimes presque parfaits"

Ce documentaire est une synthèse excellente et équilibrée de toute l'affaire jusqu'aux derniers rebondissements à Traon-Ar-Velin, L'intérieur de la maison Seznec a pu être filmé avec les deux endroits possibles où trouver les restes de Quemeneur.

Le documentaire alterne reconstitutions, interviews (Bernez Rouz, Michel Pierre, Denis Langlois, Bertrand Vilain) et images d'archives. Le mot de la fin est donné à Denis Le Her-Seznec qui apparait désabusé et fatigué par cette affaire qui finalement lui a gâché la vie.

Le documentaire est réalisé par Patrick Schmitt. La voix est de Tom Novembre.

A voir et à revoir...

Published by affaire-seznec
commenter cet article
10 décembre 2015 4 10 /12 /décembre /2015 21:34

Dans notre ouvrage, "L'affaire Seznec : nouvelles révélations", nous avions démontré qu'il n'y avait jamais eu de trafic de Cadillac provenant des stocks américains vers la Russie Soviétique. Page 48, nous avions indiqué que le gouvernement français avait vendu en toute transparence une partie de ces véhicules à des gouvernements étrangers comme La Pologne.

Récemment; les PTT Polonais ont édité une série de timbres de collection concernant les véhicules des présidents polonais au cours de l'histoire. Dans cette série, il y un timbre à l'effigie du président Stanisław Wojciechowski (1922-1926) avec son véhicule de fonction qui est une Cadillac Limousine type 57 de 1918. Cette Cadillac provient bien des stocks américains qui ont fait l'objet d'une transaction entre les deux gouvernements.

Trafic de Cadillac
Published by affaire-seznec
commenter cet article
3 décembre 2015 4 03 /12 /décembre /2015 20:08

Voici un plan reconstitué de l'agencement de la maison Seznec en 1923. Les quotes sont plutôt approximatives.

Plan de la maison Seznec en 1923
Published by affaire-seznec
commenter cet article
28 novembre 2015 6 28 /11 /novembre /2015 08:39

Dans l'inventaire des biens personnels du couple Seznec réalisé le 17 juillet 1923 par le commissaire-priseur de Morlaix, Serrurier, il est indiqué qu'il y a, dans une cave, 3 barriques vides, 1/2 barrique et 100 bouteilles vides. Après avoir interrogé des anciens propriétaires et après visite de la maison, il apparait qu'il n'y a jamais eu de cave dans l'habitation. Nous nous sommes alors demandés si cette cave et le cellier pouvaient être le même endroit sous 2 appellations différentes ? Le terme de cave est utilisé par le commissaire priseur qui est un juriste. Il utilise les termes avec une grande précision. Une cave est un emplacement enterré, ce qui n'est pas le cas d'un cellier. A l'usage les deux peuvent être utilisés identiquement pour le stockage et la conservation de produits alimentaires et ménagers. Il n'y a donc rien de tel dans la maison d'habitation. Après réflexion, il nous a semblé que le seul emplacement possible pour la cave était un petit local dans le moulin lui-même. C'est dans le grenier de ce moulin que fut trouvé la machine à écrire Royal-10. Le rez-de-chaussée de ce vaste bâtiment situé à droite de l'habitation est en effet semi-enterré et pouvait être utilisé en partie comme cave. Il a été détruit mais il reste toujours un pan de mur visible aujourd'hui.

Pourquoi est-ce important ? Petit-Guillaume évoque dans ses souvenirs une sorte de cellier à coté de la maison. Le seul endroit possible est bien le petit bâtiment en pierre à quelques mètres de la porte d'entrée coté escalier et il ne peut donc s'agir d'une cave.

A cette époque, Petit-Guillaume se rappelle que des travaux ont été effectués à cet endroit. En effet, encore aujourd'hui, il est visible que l'ouverture a été murée. Il est donc possible que la police n'ait jamais perquisitionné ce cellier. De toute façon, ils ne cherchaient pas un cadavre enterré dans le sol.

La question qui brule les lèvres; le suspense est insoutenable, mais pourquoi ne va-t'on pas creuser à cet endroit ?

La réponse dans un prochain épisode...

Inventaire Serrurier, la cave, une sorte de cellier
Inventaire Serrurier, la cave, une sorte de cellier
Inventaire Serrurier, la cave, une sorte de cellier

Inventaire Serrurier, la cave, une sorte de cellier

Published by affaire-seznec
commenter cet article
27 novembre 2015 5 27 /11 /novembre /2015 18:44

C'est la façon dont Jeanne Seznec décrit Pierre Quemeneur. Elle ajoute quand même qu'il est bon garçon (Le Figaro du 19 juillet 1923)

Published by affaire-seznec
commenter cet article
26 novembre 2015 4 26 /11 /novembre /2015 22:27

En 1923, la salle à manger se trouve dans le pavillon annexé à la maison d'habitation. Sur la photo des années 50 ci-dessous (collection Denis Langlois), il s'agit du petit bâtiment carré en pierres sur la gauche. Ce bâtiment sera surélevé par la suite. C'est donc en grimpant sur le rebord de cette fenêtre que Petit-Guillaume aurait aperçu le cadavre de Quemeneur.

Pour information, le moulin du Prieuré à Traon-Ar-Velin est acheté dans les années 30 par le père de l'actrice Dominique Lavanant. Il est électricien, industriel et inventeur de véhicules électriques pendant l'occupation.

La salle à manger de la maison Seznec àTraon Ar Velin
La salle à manger de la maison Seznec àTraon Ar Velin
Published by affaire-seznec
commenter cet article
19 novembre 2015 4 19 /11 /novembre /2015 16:45

Nous avons pu visiter dernièrement l'ancienne maison d'habitation de la famille Seznec à Morlaix lieu dit Traon Ar Velin. Cette visite a été autorisée par le propriétaire actuel. Nous avons eu la stupéfaction de découvrir un petit réduit caché par une autre construction plus récente à coté de la maison. Ce réduit doit faire quelques m2. L'entrée a été murée. L'ancienne ouverture est toujours visible ainsi qu'un linteau. L'actuel propriétaire qui vit dans la maison depuis son enfance, nous a déclaré qu'il a toujours connu ce mur en l'état et il n'a aucune idée de ce qui se cache derrière.

Si l'on se réfère aux révélations de Petit-Guillaume rapportées par Denis Langlois, page 213 de son ouvrage, "Pour en finir avec l'affaire Seznec", qui indique que le corps de Quemeneur aurait été enterré dans une espèce de cellier à coté de la maison. Nous avons fait cette découverte en recherchant une cave qui est indiquée sur un document d'époque jamais publié concernant le batiment de Traon Ar Velin.

Qui a muré ce réduit ? quand ? Pourquoi ? A t'il été visité lors des 3 perquisitions en 1923 ? ce réduit ne serait-il pas le sépulcre de Quemeneur ?

Y a t'il un passage secret dans la maison Seznec ?
Published by affaire-seznec
commenter cet article
7 novembre 2015 6 07 /11 /novembre /2015 14:14

Depuis le début 2015 nous attendions la nouvelle demande de révision qui devait être déposée par Jean-Denis Bredin, l'avocat de Denis Le Her Seznec. Un vaste trafic de Cadillac vers la Russie Soviétique avait été mis en place par les plus hautes autorités de l'Etat et l'inspecteur Bonny avait organisé un complot pour faire condamner son grand-père.

Il faut aujourd'hui se rendre à l'évidence, il n'y aura pas de nouvelle demande de révision car une telle demande ne passerait même pas les éliminatoires. Nous pouvons considérer que Denis Le Her-Seznec a renoncé à ce combat de toute une vie. Nous pouvons comprendre qu'il est difficile d'admettre au crépuscule de sa vie que l'on s'est trompé avec un entêtement aveugle.

Denis Langlois nous a informé dans son ouvrage que la famille Seznec était divisée et que les thèses de Denis Le Her-Seznec étaient loin de faire l'unanimité. Depuis que ce dernier n'est plus dans la course, nous pouvons supposer que d'autres descendants de Guillaume Seznec pourront prendre le relais et déposer une nouvelle demande.

Published by affaire-seznec
commenter cet article

Présentation

  • : Baker Vilain L'affaire Seznec
  • : Blog Officiel d'Albert Baker et bertrand Vilain concernant l'Affaire Seznec : nouvelles révélations éditions Coetquën 2011
  • Contact

Recherche

Liens